Le début du bonheur !

12244826_10206529093324146_1576521850589528022_oC’est hier matin après une petite nuit que je suis allée chercher ma petite Ficelle au refuge des pivoines. Top départ à 9H30 avec B. le gérant de la pension qui a gentiment accepté d’aller chercher ma belle. Après un petit détour, nous sommes sur place vers 11h25, en descendant de la voiture j’aperçois des silhouettes que je connais, des bénévoles du refuge et une copine et sa petite famille. Super comité d’accueil avec le sourire, ça me fait chaud au coeur. En deux temps trois de mouvement je récupère quelques papiers et vais voir ma princesse. Je fais une petite caresse à Sibelle et lui tourne le dos pour ne pas me laisser submerger par l’émotion. Je donne le licol à A. qui s’occupera d’embarquer Ficelle, comme elle la connait mieux que tous, c’est le plus logique. Choupinette ne veux pas trop monter dans le van même avec l’aide d’une carotte, finalement, ils se mettent à deux pour la pousser dedans, sans violence. J’embrasse tout le monde avant de partir, l’émotion est là, j’ai du mal à me contenir, je suis très émue. Nous prenons la route rapidement puis faisons une petite pause avant d’entrer sur l’autoroute pour vérifier que choupinette va bien. Elle est sage et ne transpire même pas. Nous arrivons à la pension vers 12h40, je la débarque tranquillement, elle est tout de suite venue mettre sa petite tête dans mes bras comme elle le faisait lorsque je venais la voir au refuge. B. nous indique la stabulation ou se trouve deux pouliches juments, j’ai un petit coup d’inquiétude, il me rassure. Je fais les présentation à travers la barrière, pas grande réaction, je la fais rentrer dans la stabu, tout le monde 20151114_132010couine un coup, la dominante prend Ficelle sous son aile et la protège des attaques de l’autre pouliche. J’ai passé l’après-midi à monter mon armoire de sellerie dans un coin tout en les observant, Ficelle et la dominante sont restées tête bêche à se papouiller. Avant de quitter la pension, je viens lui faire une petite gratouille, Ficelle mange dans le même tas de foin que la dominante. Ficelle arrête de manger et vient près de moi, elle sort son petit nez et j’y dépose un bisou, je plonge mon regard dans le sien et je fond en larme, je réalise que ça y est, elle est là pour de bon et que rien ne pourra me l’enlever.

20151115_153753Dimanche matin, second jour dans l’écurie, Ficelle découvre le paddock avec une pouliche Irish cob avec qui elle n’a pas d’accroche. Elle était très inquiète d’avoir perdue de vue sa copine dominante qui était partie travailler dans le manège avec sa propriétaire. Ensuite nous avons fait un petit tour en main dans l’écurie pour satisfaire sa curiosité… elle adore les poubelles, ça fait du bruit, ça se pousse et son nez rentre dedans !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s