Cours d’éthologie N°4 le 03/06/2016

Avec les pluies incessantes des derniers jours nous avons fait notre cours au manège. Beurk, j’aime pas me sentir enfermé mais avec l’orage qui approchait c’était plus raisonnable. Ficelle était chaude et annonce la couleur de la séance. Elle cherchait à tourner le cul et latter, pas cool du tout ! Je n’arrivais pas à la connecter et avec Spirit qui l’appellait, ça n’aidait pas. M. est obligé de la prendre au début pour la mettre en route mais elle testait beaucoup. Quand est venue mon tour, j’ai exécuté les exercices des derniers cours sans grand succès mais ça allait à peu près. Elle était très difficile à mettre sur un cercle et partait en coup de cul, je crois qu’elle n’avais pas trop envie aujourd’hui.

Puis est venue l’exercice que j’aime bien, le travail des transitions mais elle continuait de chauffer et j’ai commencé à perdre mes moyens. Je me suis arrêté près de M. pour lui parler de mon anxiété qui montait et m’empêchait de me poser. Rien que le fait d’en parler m’a fait du bien et j’ai ensuite pu travaillé les transitions pas/trot de manière plus sereine. M. m’a dit que ma ponette à besoin que je me pose pour se poser également. Ça a été mieux ensuite et nous avons terminé sur les déplacements latéraux, j’ai eu beaucoup de mal à faire cet exercice alors que M. le faisait très bien. Quand j’ai réussi à enfin faire cet exercice avec ma nenette, nous sommes resté la dessus et je l’ai ramené au parc. Je me suis ensuite « détendue » en ramassant les crottins du parc et en ramenant quelques pommes à mes petits nounous.

Bilan assez bof bof pour cette séance, j’espère que ça ira mieux la semaine prochaine et que nous pourrons « travailler » dehors ou je me sens bien plus à l’aise.

Publicités

Une réflexion sur “Cours d’éthologie N°4 le 03/06/2016

  1. C’est toujours difficile de se « poser » quand on voit notre adorable petit dadou se transformer en petit monstre têtu avec des réactions de plus en plus virulentes.
    Mais je ne doute pas que cela va venir avec le temps, tout est question de pratique. Ils aiment bien tester, mais une fois qu’on a montré que « non, ils nous font pas peur », ça se calme bien vite.
    Courage, tu vas y arriver, il n’y a aucune raison de douter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s